couscous marocain

Alors là attention, recette ultime - ça n'engage que moi ahah - du couscous de ouf super savoureux en mode blédard. Il faut compter 2 heures pour la préparation, mais le résultat est dingue.

Vos voisins vont se lécher les babines à cause de l'odeur. Invitez-les! Dansez! Régalez-vous comme vous vous régalez de la vie!

Ok je me suis laché sur l'intro mais, plus sérieusement, mangez ce couscous avec les mains, le goût n'est pas le même ! J'ai pas l'explication scientifique mais ça doit ouvrir des récepteurs dans le cerveau. Ouais, au moins !

Allez, bonne préparation et bonne dégustation. Vos invités vont kiffer :

ingrédients

préparation

  1. Faire chauffer un peu d'eau tiède pour réhydrater les raisins secs
  2. Y faire plonger nos 75g de raisins secs
  3. Puis faire bouillir suffisamment d'eau pour recouvrir les tomates (dans le but de les peler)
  4. Disposer les tomates dans un bol et les couvrir d'eau bouillante
  5. Préparons la belle semoule
    • verser 500g de semoule moyenne dans un grand saladier
    • faire chauffer 300ml d'eau
    • y faire fondre 2 cuillières à café (cc) de sel et ajouter un filet d'huile d'olive. Bien mélanger.
    • verser l'eau salée et huilée sur la semoule et bien mélanger avec les doigts, attention ça peut être chaud
    • laisser gonfler pendant 8 minutes
      ⚡ important de respecter ce délai sinon la semoule va former des petits paquets, plus difficile à travailler
  6. Revenons à nos tomates à peler, remplaçons l'eau précédente par de l'eau fraîche et laisser les tomates dedans
  7. Préparons les épices pour le bouillon :
    • Dans un grand bol, mettre 2cm de gingembre frais découpé hyper finement
    • Y ajouter 1 cuillière à soupe (CS) de curcuma en poudre
    • 5 pistils de safran
    • une dizaine de tiges de coriandre lavée et hachée
    • toujours dans ce bol, ajouter 2 cc de gros sel et 2 cc de poivre
    • bien mélanger
    • peler et couper en dé les tomates rafraîchies, les ajouter au mélange d'épice et mélanger
  8. Sur une planche à découper, émincer 1 (oui, un seul) oignon et laver puis hacher finement les feuilles d'une botte de céleri branche
  9. Placer le couscoussier sur le feu puis y faire revenir un gros filet d'huile d'olive
  10. Y mettre notre oignon émincé et les feuilles de céleri hachées, mélanger avec une spatule en bois
  11. Ajouter nos colliers d'agneau
  12. Ajouter le contenu du bol à épices
  13. Bien mélanger et faire revenir à feu vif
  14. Puis couvrir le tout d'un large volume d'eau. Faire dépasser l'eau d'une quinzaine de centimètres au dessus de la viande.
  15. Laisser le feu vif et revenir à la semoule, elle a dû bien gonfler depuis !
    • Égrener la semoule avec une fourchette ou, plus simple, avec les doigts (propres!)
    • Une fois les grains bien séparés, transférer la semoule dans le cuiseur vapeur à placer sur le haut du couscoussier
  16. Baisser le feu à un feu moyen.
  17. Mettre un minuteur (qu'on appelera "minuteur couscous") sur 25mn
  18. OK pendant ce temps, on va préparer nos légumes :
  19. Groupe de légume numéro 1 :
    • dans un premier saladier, laver, peler et couper grossièrement 3 pommes de terre
    • laver, peler 4 carottes
    • laver, peler et couper en deux 1 navet
    • ajouter 1 CS de notre tube de tomate concentré
  20. Groupe de légumes numéro 2 :
    • dans un deuxième saladier, laver et couper grossièrement 1 aubergine
    • laver et couper grossièrement le morceau de citrouille
    • laver et couper grossièrement 2 courgettes
  21. Voilà on passe maintenant à la préparation de notre TFAYA (oignons caramélisés aux raisins & la cannelle). Pour moi le tfaya (t'faya, tfaia, tafaya) est indispensable à côté du couscous. Il apporte une touche unique. Il sera présenté dans un petit bol, à côté du plat à couscous. Chaque invité se servira du tfaya comme il le souhaitera !
    • Émincer très finement le deuxième oignon jaune
    • Le mettre dans une petite casserolle et le couvrir d'un grand verre d'eau
    • Amener à ébullition puis laisser frémir avec un couvercle à feu doux pendant 30mn
    • Donc enclencher un deuxième minuteur
  22. Ajouter le groupe de légumes numéro 1 au bouillon et laisser cuire 10mn (utiliser le "minuteur couscous")
  23. Puis on s'occupe de la semoule, pendant cette dizaine de minutes disponible :
    • Transférer la semoule (hyper chaude) dans un saladier vide
    • Fermer le haut du couscoussier par un couvercle pour laisser nos légumes cuire
    • Tenter de faire refroidir la semoule. Personnellement j'agite le saladier vers le haut de façon à faire sauter mes grains de semoule en l'air. Au début j'en mettais partout. Mais avec le temps je crois que j'ai réussi à développer une sorte de technique refroidir mes grains de semoules...
    • Bref, faire refroidir les grains de semoule puis les égrainer : séparer les grains un à un. C'est important pour avoir une semoule présentable à table, sans avoir de "boulettes". C'est un travail qui peu sembler fastidieux. Mais la patience permet l'élévation spirituelle non ? Ahah je rigole. Enfin, pas sûr en fait.
  24. Quelques 10 minutes plus tard, il est temps d'ajouter le groupe de légumes numéro 2 au bouillon
  25. Transférer la semoule dans la partie vapeur, en haut du couscoussier
  26. Et voilà, c'est parti pour 20mn de cuisson ! Enclencher le "minuteur couscous"
  27. Pendant ces 20 dernières minutes vous pouvez laver et ranger vos ustensiles ! Regrouper simplement les ingrédients nécessaires à la finalisation du Tfaya (cannelle, safran, miel, sel fin, poivre, sucre)
  28. Puis c'est l'ultime étape pour la semoule
    • faire fondre 30g de beurre au micro-once (traditionnellement on utilise du "Smenn", un beurre rance maison très fort qui peut choquer les papilles pour les non-initiés)
    • verser la semoule brûlante dans un saladier
    • aérér & et refroidir la semoule
    • ajouter le beurre fondu et mélanger avec les mains en égrainant les nouvelles boulettes de semoule
  29. On transfère la semoule dans le cuit-vapeur une dernière fois et on laisse le couscoussier à feu minimum.

C'est terminé ?
- Mais non, gros, t'as oublié le Tfaya !

Pour parfaire notre couscous on le servira avec de la coriandre parsemée sur le dessus de la semoule. Et pour l'accompagnement sonore, on peut se mettre exemple Aziz Sahmaoui & University of Gnawa - Maktoube ou de la bonne musique Gnawa telle que proposée par Hassan Hakmoun. Y'a aussi le mythique Jil Jilala - Chamaa et le traditionnel تومي محمد عندليب تيديكلت. Pour les adeptes de la musique plus occidentalisée, voici le morceau lounge de Moussem Mediouna.

PS : pour le moment je n'ai pas encore experimenté la création d'une harissa maison.. mais si vous avez une recette maison je suis preneur !